Embryon

 

Nom donné au fœtus de la fécondation (pénétration d’un spermatozoïde dans un ovule) jusqu’à la fin du troisième mois de grossesse. Cette phase correspond aux premiers stades de développement et de modifications ayant pour résultat les prémices d’un être humain. Elle est suivie de la période fœtale proprement dite, qui dure jusqu’à l’accouchement.

Développement de l’embryon

La formation de l’embryon débute dès la fécondation, qui se déroule dans la première partie de la trompe de Fallope, allant de l’ovaire jusqu’à l’utérus.

1)-De la fécondation à l’implantation dans l’utérus.

A partir de sa fécondation, l’œuf enrichi des chromosomes apportés par le père (spermatozoïde) migre en direction de l’utérus, et plus précisément vers la muqueuse utérine (couche de cellules recouvrant l’intérieur de cet organe). Il va ensuite s’implanter à ce niveau puis se diviser tout d’abord en 2, en 4, en 8 et en 16 cellules, aboutissant à une morula. La morula se creuse progressivement d’une cavité alors que les cellules continuent à se multiplier.

2)-Vers la fin de la deuxième semaine

A l’intérieur de la sphère ainsi creusée et mise en place, l’embryon prend la forme d’un disque comportant deux feuillets (2 couches de cellules). Il s’agit de l’ectoblaste (appelé également ectoderme) situé à l’extérieur, et de l’entoblaste (appelé aussi endoderme) situé à l’intérieur.

3)-Au cours de la troisième semaine

Un troisième feuillet, le chordomésoblaste (appelé aussi mésoderme) vient se glisser entre l’ectoderme et l’endoderme. Ce sont ces trois feuillets qui sont à l’origine des organes et de l’ensemble des systèmes qui vont permettre à l’organisme humain de fonctionner normalement (voir correspondance entre ces différents feuillets et les organes du corps). Progressivement, l’embryon est animé de flexions et de plicatures (plicature embryonnaire) dans le sens de sa longueur et de sa largeur (transversal). Le chordomésoblaste va donner un tube placé dans l’axe vertical (axe crâniocaudal : de la tête vers la queue) comportant de part et d’autre l’extrémité céphalique et l’extrémité caudale. Autour de ce tube s’organisent d’autres tissus appelés les somites, à partir desquels se développeront les cartilages et les muscles. A la fin de la troisième semaine, les capillaires (micro vaisseaux) sont présents : ils commencent à drainer dans le cordon ombilical par l’intermédiaire de l’artère et de la veine ombilicales.

4)-Au début de la quatrième semaine (18e jour)

La multiplication des cellules est à l’origine d’un épaississement sur l’ectoderme appelé plaque neurale ou crête neurale et qui est à l’origine de l’ensemble du développement du système nerveux. Parallèlement, pendant la même période, l’embryon voit apparaître d’autres cellules qui vont lui servir à se nourrir : la membrane nourricière, appelée le chorion. Le chorion lui-même sera progressivement recouvert par d’autres cellules à l’origine d’une membrane mince : l’amnios, issu de l’ectoderme. L’amnios délimite la cavité où va se développer l’embryon lui-même, puis le fœtus (on parle de cavité amniotique). Dans le courant de la quatrième semaine (vers le 22e ou 23e jour), l’embryon possède le volume d’un grain de riz (1,2 mm de longueur et de 0,6 mm de largeur). Avant la fin de la quatrième semaine, le cœur apparaît et à la fin de la quatrième semaine (26e jour) l’embryon commence à se courber et à prendre la forme de la lettre C. À partir de cet instant, les prémices des bras apparaissent à partir des bourgeons embryonnaires. Parallèlement émergent ceux des jambes, les cristallins de chaque côté de la tête, et les arcs branchiaux. Les arcs branchiaux sont des formations dues à un épaississement et à une multiplication des cellules qui seront à l’origine des mâchoires inférieure et supérieure mais également d’autre formations anatomiques du cou comme les oreilles internes. C’est également entre la 4e et la 8e semaine qu’a lieu le développement de l’organogenèse (développement des organes proprement dits). C’est la période pendant laquelle l’embryon est le plus sensible aux facteurs extérieurs susceptibles d’influencer son développement. La plupart des malformations congénitales que l’on peut découvrir à la naissance ont lieu au cours de cette période critique.

5)-Au cours de la cinquième semaine

La tête, le cerveau, le cordon ombilical et l’intestin se développent. A ce stade, l’embryon mesure environ 6 à 8 mm de longueur.

6)-Pendant la sixième semaine

Le visage prend une forme humaine, l’appareil auditif (méat auditif) et le pavillon de l’oreille se dessinent, l’oeil apparaît. Au niveau des membres vont se différencier progressivement les segments qui constituent l’épaule, le coude, le poignet puis la main, qui apparaît sous la forme d’une sorte d’éventail (le terme de palette est utilisé par les embryologistes) à travers lequel on peut distinguer les rayons formés par les doigts. L’embryon adopte progressivement une posture plus droite et les régions thoracique et lombaire se différencient progressivement. L’abdomen comporte déjà un renflement cardio-hépatique correspondant au développement du cœur et du foie. L’embryon mesure entre 10 et 14 mm.

7)-Au cours de la septième semaine

Les membres apparaissent de plus en plus distinctement, ainsi que les doigt. La taille de l’embryon se situe environ entre 17 et 22 mm.

8)-Au cours de la huitième semaine

Les doigts s’allongent, des échancrures à l’origine des futurs orteils apparaîssent et les yeux s’ouvrent avant d’être recouverts par les paupières. Les pavillons de l’oreille surgissent mais leur implantation est plus basse qu’à la naissance. Toutes les parties du corps se différencient plus nettement. Ainsi, alors que le cordon ombilical se raccourcit, l’abdomen s’aplatit légèrement (il est moins bombé) et, vers la fin de la 8e semaine, ce qui constituait l’appendice caudal va disparaître. Il est encore pour l’instant impossible déterminer le sexe du futur fœtus, mais les organes génitaux sont en places.
Le stade suivant est constitué par la période fœtale, caractérisé par le développement rapide du corps, tandis que la différenciation des tissus devient moins active. C’est pour cette raison qu’au cours de cette période de développement, les malformations congénitales sont plus rares qu’au cours de l’embryogenèse.

 

 

Embryon