L'hystérosalpingographie

radiographie de l'utérus et des trompes faite de préférence avec un produit hydrosoluble; l'injection du liquide de contraste doit être suivie en télévision, avec prise des clichés les plus intéressants; quatre clichés sont en général suffisants. Cette radiographie doit toujours être pratiquée en première partie de cycle pour éviter d'irradier une grossesse débutante; l'expérience montre que cette éventualité, qui apparaît théorique en matière d'infertilité, est loin d'être exceptionnelle.

Cette radiographie objective:

La cavité utérine, le canal cervical et d'éventuelles anomalies à leur niveau;
La morphologie et la perméabilité des trompes;
Le passage intra péritonéal du liquide de contraste et son brassage, avec un cliché tardif.

 



Document sans titre