La culture des embryons

 

 

 


Les traitements de fécondation in vitro ont pour but d'obtenir plusieurs embryons. En effet, le transfert de plusieurs embryons augmente l'espoir d'en voir un s'implanter dans la cavité utérine et par conséquence de développer une grossesse. La courbe des chances de grossesses après transfert embryonnaire croît progressivement jusqu'à 3 embryons puis stagne quelque soit le nombre d'embryons transférés au delà de 3.
Il faut savoir, qu'en fécondation spontanée, 2 embryons sur 3 sont non viables, ce qui explique, en partie, que le taux de fécondabilité par cycle n'est que de 25 %. Les mêmes phénomènes se produisent en fécondation in vitro.
Les chances d'implantation pour un embryon donné sont essentiellement fonction de son aspect morphologique (type 1 > type 2 > ...). Le transfert des embryons à J5, après culture, permet donc de sélectionner les embryons les plus viables et par conséquent, les plus prédisposer à donner une grossesse évolutive. Cette technique n'augmente donc pas, à proprement dit, les chances d'implantation par embryon. Elle les sélectionne simplement. Elle peut s'appliquer aux échecs répétés d'implantation non pas en améliorant la qualité embryonnaire mais en sélectionnant les meilleurs (ou plus exactement les plus viables). Il faut, avec cette technique, accepter qu'un certain nombre de couple n’ait pas de transfert car la culture aura vu disparaître l'ensemble des embryons au bout des 5 jours. Par ailleurs, il faudra aussi accepter de réduire le nombre d'embryons transférés puisqu'ils auront été sélectionnés.
En fait, cette technique aura pour conséquence essentielle de limiter les grossesses multiples plus que de répondre, efficacement, à la non implantation embryonnaire.
Enfin, la problématique de la non implantation embryonnaire ne se limite pas seulement aux embryons, à leur qualité et au jour de leur transfert mais aussi à la qualité de la muqueuse utérine qui va les recevoir. Sur ce point, la médecine est loin de tout connaître mais chaque année apporte des réponses supplémentaires.
L'implantation embryonnaire est un phénomène complexe où l'embryon et l'utérus se partage les causes d'échecs. Toute amélioration sur chacun de ces facteurs apporte un bénéfice pour les couples. La culture des embryons peut y contribuer mais dans ses propres limites.

 



Document sans titre