Que se passe-t-il au laboratoire?

Le 1er jour

Les ovocytes. Après la ponction, les liquides folliculaires sont apportés au laboratoire. Les ovocytes sont recherchés sous une loupe binoculaire. Ils sont ensuite transférés dans un tube ou une boîte de culture portant votre nom, contenant un milieu nutritif. Chaque ovocyte est placé dans un incubateur à 37°C et dans des conditions physico-chimiques optimales.
Les spermatozoïdes. Le conjoint effectue son recueil de sperme par masturbation. Une abstinence sexuelle est recommandée pendant les trois jours précédant la ponction ovocytaire. Il est souhaitable de ne pas dépasser 6 jours d'abstinence.
En pratique, on élimine le plasma séminal, et on sélectionne les spermatozoïdes les plus mobiles.
La mise en contact des gamètes ou insémination. Chaque ovocyte est mis en présence d'un nombre suffisant de spermatozoïdes avant d'être replacé à 37°C dans l'incubateur.
La fécondation, qui débute par l'union d'un spermatozoïde avec l'ovocyte, s'achève en une journée par le mélange des chromosomes maternels et paternels.

Le 2e jour

Le lendemain de la ponction, on transfère les oeufs dans un nouveau milieu nutritif dépourvu de spermatozoïdes. On peut parfois, à ce stade, voir au microscope si la fécondation a eu lieu ou non. En fait, ce n'est que le 3è jour qu'on sera certain de l'obtention ou non d'embryons.

Le 3e jour

Environ 48 heures après le prélèvement ovocytaire, deux éventualités se présentent:
Il n'y a pas eu de fécondation. Il faudra voir avec l'ensemble de l'équipe clinique et biologique si la cause de l'échec peut être déterminée.
Un ou plusieurs embryons ont été obtenus. Un transfert embryonnaire est alors possible. Les embryons sont observés au microscope. Ils peuvent être constitués de 2 à 8 cellules. Le stade à 4 cellules est le plus fréquent.
Vous serez personnellement informé du résultat obtenu au laboratoire. Le transfert du ou des embryons est un acte simple, non douloureux, dénué de risque et le plus souvent pratiqué dans le laboratoire ou à proximité. Le ou les embryons sont introduits dans un tube fin en plastique, puis déposés dans la cavité utérine après passage du col.
Les chances de succès augmentent avec le nombre d'embryons transférés mais le risque de grossesse multiple augmente simultanément. C'est pourquoi, le plus souvent, 2 ou 3 embryons sont transférés. Les embryons non transférés pourront avec votre accord être congelés si leur aspect le permet.
En moyenne, seulement la moitié des ovocytes inséminés in vitro deviennent des embryons si le sperme est normal.


 

 

Retour

Document sans titre