REALISATION DE L'IAC

 

TRAITEMENT (Monitorage de l'ovulation)

L'insémination artificielle est pratiquement toujours précédée d'une stimulation ovarienne dont le but est, d'une part, d'optimiser la qualité ovulaire et d'autre part de bien contrôler le moment de l'ovulation .
De cette manière, il sera possible de faire l'insémination artificielle dans les meilleurs conditions et au bon moment.


TRAITEMENT TYPE


01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19
(Jours)

a) Traitement de stimulation ovarienne du 2eme au 12eme jour du cycle
b) Déclenchement de l'ovulation le douzième jour au soir avec HCG 5OOO
c) recueil du sperme, le 14ème jour au laboratoire sur rendez-vous.
d) Insémination artificielle le quatorzième jour en fin de matinée.

A noter que des petites variations dans la durée peuvent intervenir en fonction de la réponse ovarienne qui sera contrôlée au cours du traitement par des échographies et des dosages hormonaux (estradiol).

Le déclenchement de l'ovulation, par la dernière piqûre du traitement (gonadotrophines chorioniques - HCG), doit être faite à l'heure indiquée par le gynécologue de manière à respecter le délai optimum entre cette piqûre et le moment de l'insémination


DEROULEMENT DE L'INSEMINATION

Le jour de l'insémination, le conjoint devra se rendre au laboratoire spécialisé pour faire le recueil du sperme par masturbation.
Il aura pris soin auparavant de respecter une abstinence de 2 à 3 jours.
Après analyse du sperme, le biologiste préparera l'inséminat avec la méthode la mieux adaptée. Une heure et demi à deux heures après le recueil, la préparation sera mise à la disposition de la conjointe qui l'apportera à son gynécologue pour faire l'I.A.C.

Chez le gynécologue, l'insémination est pratiquée avec un fin cathéter à usage unique. Il est introduit dans l'utérus par voie naturelle. le volume injecté est de l'ordre de 300 à 500 microlitres.

Après quelques minutes de repos, la patiente peut reprendre son activité normale.

IAC - RESULTATS - RISQUES - ECHECS
RESULTATS

Les chances d'obtenir une grossesse devraient être entre 10 et 15 % par cycle de traitement.
La répétition des cycles d'insémination n'aboutit pas à une addition arithmétique des chances de succès, mais augmente néanmoins celles-ci jusqu'à un maximum de 6 inséminations.

Quelque soit l'issu de couleur la tentative, le biologiste doit en être informé afin de pouvoir fournir ses résultats annuels aux autorités de santé publique.


RISQUES

- Risque lié au traitement av couleur ec la possibilité de faire une hyperstimulation:
L'hyperstimulation se manifeste par de s douleurs et une augmentation du volume de l'abdomen.

- Risque de grossesse couleur multiple s'il existe de nombreux follicules et que le déclenchement de l'ovulation est provoqué.
Un suivi médical attentif diminue considérablement ces risques.

Enfin, l'insémination artificielle n'élimine pas les complications habituelles de la grossesse naturelle que sont les grossesses extra-utérines, les fausses couches spontanées et les malformations.


ECHEC DES TENTATIVES

l'I.A.C. est la technique la plus simple dans la hiérarchie couleur des techniques d'aide médicale à la procréation. d'autres techniques plus sophistiquées peuvent prendre le relais en cas d'échec, telle que la fécondation in vitro avec ses différentes variantes.

LOI DE BIOETHIQUE ET FORMALITES

Cette technique est réservée aux couples vivants au moment de l'IAC.
Elle concerne les couples mariés et les concubins pouvant faire la preuve d'au moins deux ans de vie commune.
Avant de commencer la procédure, votre médecin devra vous fournir toutes les indications sur la technique afin de recueillir votre consentement écrit.

Celui-ci devra être mis au courant de l'issue du traitement afin de pouvoir établir des statistiques annuelles, remises au Ministère de la Santé.

Pour être assuré du remboursement de la pratique de l'I.A.C., il est utile de vérifier que la demande de prise en charge médicale à 100% a bien été effectuée dans les délais - ainsi que la demande d'entente préalable pour la série d'I.A.C.

Ces démarches sont faites par votre gynécologue ou sa secrétaire, mais il vous appartient de vérifier l'ensemble du dossier avant de commencer votre traitement.

Examens de laboratoire obligatoires
à effectuer avant de rentrer dans un protocole d'IAC.

En dehors des examens cliniques indispensables, un certain nombre d'examens biologiques devront être effectués et remis au gynécologue et au biologiste qui s'occupera de préparer l'insémination intra utérine :

- Chez la femme, il s'agira d'examens hormonologiques et sérologiques.
- Chez l'homme, des examens spermiologiques, dont certains ne sont faits que dans des laboratoires spécialisés dont vous trouverez la liste géographique sur ce site, enfin des examens sérologiques, comme chez la femme, pour le dépistage de maladies virales potentielles.

Ces examens devront être fait AVANT de faire l'I.A.C. et les résultats remis au laboratoire en même temps que sera faite la préparation du sperme.

Si les examens ont été faits dans le laboratoire spécialisé, il n'est alors pas nécessaire de venir avec les résultats sérologiques.
Les examens sérologiques sont valables un an.
INTERET DE L'IAC
Dans certains cas d'infertilité, l'IAC est choisie de façon à faciliter la rencontre
entre ovocytes (ovules) et spermatozoïdes :

1 - Problèmes d'éjaculation (éjaculation rétrograde)
2 - Anomalies du col de l'utérus
3 - Glaires hostiles (mucus cervical)
4 - Échecs répétés de stimulation simple de l'ovulation
C'est, dans l'arsenal des A.M.P., la technique la plus simple pour obtenir une grossesse si l'indication est bien posée.

L'I.A.C. comme toutes les pratiques relative à l'A.M.P. est encadrée par la loi de bioéthique, ce qui impose de suivre les procédures décrites dans le guide des bonnes pratiques (J.O. du 12 01 1999).Les 6 premières tentatives d'IAC sont remboursées à 100%.

 

 

Realisation_de_l_IAC